La distribution automatique dominera-t-elle le secteur du commerce à l’avenir ?

J’aimerais partager aujourd’hui avec vous cette petite réflexion : avez-vous remarqué que nous utilisons de plus en plus de distributeurs automatiques dans notre quotidien?

D’après la définition officielle, la distribution automatique est un système permettent de vendre de manière automatique de la nourriture, des boissons ou tout autre type d’articles aux consommateurs, sans avoir besoin de la présence d’une personne, et qui est capable de collecter de l’argent (pièces de monnaie, billets ou paiement électronique).

Jusque là, tout va bien… Mais les distributeurs automatiques traditionnels ne sont-ils pas aussi en train de s’adapter à d’autres secteurs ?

Il ne s’agit plus seulement d’acheter des sodas : nous pouvons désormais acheter des tickets de bus, de métro et de train avec ces machines. Et même des aliments préparés, des cadeaux, des journaux et des magazines, des jouets ou même des fournitures de bureau !

L’aspect polyvalent de la distribution automatique a permis dans des villes comme Berlin (Allemagne) d’installer plusieurs machines un peu partout afin de vendre des pièces détachées de vélos. Depuis, à Berlin, plus de 60% des habitants utilisent le vélo au moins une fois par semaine, et beaucoup d’entre eux quotidiennement.

Certains disent que la technologie supprime des emplois, mais je pense qu’il s’agit justement du contraire. Au fil des ans, nous avons pu voir comment la technologie a permis d’augmenter la productivité humaine, de réduire les coûts de fabrication de nombreux produits, et de créer des dizaines d’emplois qui n’existaient pas il y a 30 ans…

Saviez-vous d’ailleurs que 65% des enfants aujourd’hui à l’école primaire occuperont plus tard des postes qui n’existent pas encore actuellement ?

Cela peut sembler étrange, mais peu de gens imaginaient dans les années 80 qu’aujourd’hui un programmeur, un développeur web ou une application mobile générerait plus d’argent qu’une compagnie pétrolière!

La distribution automatique dominera-t-elle le secteur du commerce à l’avenir ?